22 novembre 2008

Ma dualité, vue par A. D.

"C'est amusant, vous semblez plus calme en réalité que ce que vous dégagez au premier abord.

Vachement fêtarde et mondaine, avec un panier de crabes rampant à vos pieds, et des tonnes d'amis tous plus célèbres les uns que les autres, et en fait, non, vous lisez tranquillement chez vous et vous dinez avec une personne à la fois."


Ben oui, parfois je suis très solaire, tout comme je peux avoir des périodes complètement lunaires...
C'est comme pour tout, j'ai en moi une donnée, et son opposé.

Pas évident à gérer tous les jours, ni pour vous, ni pour moi.

En fait, en moi, je suis deux.
Certains ne croient pas en ma timidité, pourtant elle me fige et me glace si souvent, quand il y a plus d'une personne avec moi.
Je n'ai jamais eu de bande, pour diverses raisons, notamment celle de mes mutations géographiques, est-ce que cela explique ceci, ou est-ce que ceci explique cela ?
Toujours un peu seule, en duo, je ne me fais pas au groupe aujourd'hui, ou bien c'est parce que je n'ai pas été fondée par le groupe qu'aujourd'hui je vais seule, en duo ?

Ce que disait le garçon dont est issue la citation, c'est qu'il arrivait si bien à me parler parce que j'étais "en dehors de sa vie", c'est à dire que je ne connais pas ses proches, ni lui les miens, ce qui nous offre une certaine proximité.
Mais du coup, je prends conscience que toutes mes relations, tous mes amis sont aussi "en dehors de ma vie", ou pire, en dehors de la vie, puisque ma relation à chacun d'eux est isolée, indépendante, que je ne les mélange pas, les fréquente seule.

Et du coup, j'ai encore une fois l'impression de ne pas être dans la Vie.


Commentaires sur Ma dualité, vue par A. D.

Nouveau commentaire